CASCADES LOCKS / WHITE PASS : Hello Washington’s state !

CASCADES LOCKS / WHITE PASS

Hello Washington’s state !

En fait le plus dur quand tu décides de t’arrêter c’est justement de ne plus marcher, c’est comme une drogue, tu es en manque. On tourne en rond dans la ville, on dort, on mange mais on trouve aussi le temps très long. Du coup on a coupé la poire en deux, Mika est parti plus tard et moi plus tôt de Cascades Locks. On chemine donc ensemble vers White Pass. Il y a à peu près 240 km entre les deux. On va essayer de ne pas dépasser les 20 miles/jour pour commencer à déshabituer nos corps, mais je ne sais pas si on va pouvoir suivre ce programme de désintoxication !! Le fait que les jours raccourcissent va peut être nous aider…

Normalement on se charge pour 7 jours de bouffe parce qu’il n’y a pas beaucoup de ravito sur l’étape. Le PCT continu de suivre la chaine des Cascades jusqu’au Canada dans cet État. Le Washington a la réputation d’être toujours vert, on va encore avancer dans des forêts denses, faut juste espérer que toutes les bestioles volantes et piquantes soient moins nombreuses!!!

Coté corps, je commence à avoir une sorte d’épicondylite (inflammation au niveau des coudes), c’est peur être le mouvement de va et viens avec les bâtons. Il a fallu que je rachète une ceinture de taille pour mon sac à dos car celle d’origine est arrivée en butée. J’ai beau serrer, le sac flotte sur les hanches c’est pas top du tout étant donné son poids! J’ai à nouveau des sortes d’hématomes au niveau des hanches. Je suis loin de l’augmentation du périmètre abdominal qui nous menace à nos âges hi, hi, hi…

L’originalité de l’étape : on a eu droit a du brouillard ! Ça fait bizarre de se coucher avec autant d’humidité et de se lever dans les mêmes conditions. Beurk, pour plier le barda le matin c’est pas cool… On nous avez prédit de la forêt : on est gâté de ce coté, là! Elle est tellement épaisse qu’on a du mal à voir le ciel au travers des branchages. Ici les écureuils s’en donnent à cœur joie.

LES ANGES GARDIENS DU TRAIL ONT ENCORE FRAPPE !

A l’occasion d’un Trail Magic (ces buffets improbables que nous offrent les Trails Angels sur une aire de bivouac perdue au milieu de nulle part), on a été invité par un groupe de scouts à partager le récit de nos aventures. C’était sympa ! C’est là que j’ai vu que j’avais fait de vrai progrès en anglais. Bon les sujets de conversations ne varient pas trop mais quand même j’arrive à avoir une discussion qui tient à peu près la route.

MONT ADAMS & MONT RAINIER

Cette fois ci nous sommes passés aux alentours du Mont Adams (3 742 m), ce volcan endormi et non éteint, est surveillé en permanence car la présence d’une calotte glaciaire à son sommet ainsi que la douzaines de glaciers qui le recouvrent, constituent une menace pour les populations environnantes en cas de fonte engendrée par le réveil éventuel de ce vieux Monsieur.

C’est au tour du Mont Rainier  (3 492 m) d’agrémenter l’horizon. Celui là il est actif ! Il est à 90 km de Seattle. Son sommet présente deux cratères qui dégagent de la chaleur. Recouvert de glaciers, le Mont Rainier est le pic le plus fourni en glace et en neige éternelles des USA en dehors de l’Alaska.

Ces derniers jours nous avons marché sur le sentier  du Goat Rocks, c’est un massif montagneux qui permet de relier le Mont Adams au Mont Rainier. Je crois que c’est une des parties du PCT que j’ai préféré, c’est tout simplement SUPERBE ! Le décor est alpin comme j’aime, avec une portion toute crête, un temps magnifique, une vue à vous couper le souffle…Wouah !! Et pas de moustiques ni de mouches, que demande le peuple ?!

Le ciel dégagé nous réserve, la nuit, une franche baisse des températures. 5° dans la tente et une légère gelée matinale. Glagla quand la vessie vous titille en pleine nuit. Je n’avais plus l’habitude !

Une fois arrivés à White Pass, nous avons fait nos courses, pris une douche, lavé notre linge et bien mangé. Nous avons repris la route le jour même en fin d’après midi direction Snoqualmie Pass dans 5 jours.

4 mois sur le PCT , ils sont loin les premiers km !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *