J7 TEMPORAL GULCH

Hier je me suis arrêté au mile 63.7 et j’ai fait 27km dans la journée. J’ai atteint les 100 premiers km.Le temps était idéal pour marcher. Mes pieds commencent à chauffer, les ampoules ne sont pas loin !!!

Cette nuit a encore été assez fraiche mes affaires sont encore humides. Ce matin la journée s’annonce encore très bien pour marcher, beau soleil et pas trop chaud, je suis en short. Je me charge un peu moins en eau, la pluie des derniers jours à bien rempli les réservoirs, du coup presque 2kg en moins sur les épaules !

J’ai moins de courbatures et inéluctablement les ampoules aux pieds sont de retour !

Il y a un truc qui me perturbe un peu sur le peu de chemin que j’ai fais : il n’y a vraiment personne par ici. Et paradoxalement , l’échange avec des gens qui font la même chose que moi me manque. J’ai encore en tête le partage de vécu sur le PCT. Le temps qui passe a changé ma perception de la solitude dans ce genre d’expérience. Comme le dit Bernard Olivier « Le marcheur est un roi. Un roi qui souffre d’être à contre courant mais qui a choisi, pour aller mieux, les grands espaces plutôt que le divan des rebouteux ». Alors je vais assumer et m’adapter !!

Ici, les compagnons de route sont les deers (biches), ça galope de partout. Pas d’autres rencontres animales, pour l’instant.

Chouette, en milieu de journée j’ai pu échanger avec une québécoise qui faisait du VTT. L’Arizona Trail est assez connu, ici, parce qu’il est accessible sur une longue portion, aux vététistes et aux cavaliers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.