SIERRA CITY / CHESTER (The Mid-Point)

SIERRA CITY / CHESTER

Un peu de mathématiques

En 6 jours j’ai grignoté 221 km (environ 37 km/jr). En fait à Sierra City  j’ai fait un calcul rapide (mais mortel) des kilomètres à faire pour arriver au bout et du nombre de jours qu’il me reste jusqu’au 18 septembre. Car oui, un avion m’attend à Seattle le 20 septembre, il faut que je sois à l’heure ! Et donc il reste 1471,3 miles soit 2354,08 km sur 76 jours donc une moyenne de 31 km/jr sans compter les zero-days.

Je ne vous fais pas penser au lapin d’Alice aux pays des merveilles ? Poupou tu dérailles, m’a dit Gene, il y a 10 jours tu voulais rentrer en France et voilà qu’aujourd’hui tu mets en route un compte à rebours pour atteindre l’objectif final ! Attitude à risques toxiques ++ !

I am not a lonely cowboy anymore !

Et c’est vrai finalement, je crois que ce calcul m’a inconsciemment fait accélérer le pas. A moins que ce ne soit mon nouveau compagnon de route : Dan, un jeune anglais. Il marche en super light et donc il drope. Faut dire que le terrain s’y prête plus que dans la Sierra. On a repris les montagnes russes made in USA. On traverse des forêts immenses et heureusement parce que c’est à nouveau le soleil et la chaleur (on frôle les 30° au zénith). La neige se fait plus rare avec encore quelques monticules imposants à franchir qui se sont accumulés à l’ombre. Les sous bois sont secs et les pieds aussi du coup ! Il faudrait pas craquer une allumette par ici !!

Le sentier est visible, quel plaisir, je n’ai plus les yeux braqués sur mon GPS et là, au détour du chemin…

J’Y SUIS… C’est la moitié officielle du PCT…

Y a même un poteau qui l’indique. Pause photo obligatoire avec le sourire colgate s’il vous plait !! Drôle de sentiment : d’un côté joie et même soulagement d’être arrivé là et de l’autre je me dis qu’il reste l’autre moitié…Tic, Tac, Tic, Tac… Putain con je suis accro à ma montre depuis Sierra City, c’est les boules quand même!! Symboliquement, je crois qu’en passant dans l’Oregon à hauteur de Ashland, j’aurais moins de pression.

Sur le parcours entre Sierra City et Chester on est passé par Belden. Un bled avec environ 30 habitants à l’année et qui sont envahis au moments des beaux jours. Ici aussi j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop d’exemplaires humains, je vire un peu  enfant sauvage…mais rassurez vous pas encore misanthrope! D’ailleurs les gens sont en général serviables et les américains sont souvent enthousiastes quand on leur raconte notre périple. Bon moi j’ai un peu de mal à m’exprimer mais je fais des progrès.

Ne pas cracher sur du confort

Une autre de mes nouvelles obsessions c’est de trouver un coiffeur, cette tignasse me tient chaud, il faut à tout prix que je la rase : à Belden y avait rien et à Chester on est dimanche, j’aurais peut être plus de chance à Castella soit environ 8 jours ! Mais on serra aussi dimanche, bon je verrais bien…

Sinon, maintenant, quand j’arrive dans un endroit où il y a un hôtel ou motel je n’hésite plus, je délaisse les joies du camping et je plonge avec délectation dans un vrai lit et si nécessaire clim à volonté. Pas très « écolo retour à la nature » tout ça mais bon! J’adore aussi regarder les gros pickup dont les américains raffolent, avec une cellule aménagée à l’arrière c’est quand même pas mal!! Un nouveau projet qui pointe le bout de son nez ?

Pour info j’ai l’impression que mon poids se stabilise (j’aurais peut être pas besoin de bretelles en rentrant!). En « ville » je fais le plein de fruits et légumes ainsi que de protéines fraîches (viande, poisson, œuf) parce que les graines, les barres aux céréales, le Nutella et le beurre de cacahuète ça me donne un peu, comment dirais je pour parler franc : la gerbe. Le régime PCT ça provoque des envies de saucisson, de fromage à la française, de vrai pain… Hum une bonne baguette de chez Beauhaire ou un bon carry de ma belle mère, le rêve!!!

Mon prochain arrêt civilisé se ferra à Castella. J’espère que là je pourrais vous transmettre quelques images de mon périple depuis South Lake Tahoe. Patience les amis, au pays de l’oncle Sam la connexion est un peu capricieuse mais c’est peut être pareil au fin fond de l’Ariège, du Gers ou du Cantal !?

 

Une réflexion sur “SIERRA CITY / CHESTER (The Mid-Point)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *