SOUTH LAKE TAHOE / SIERRA CITY (peut être…ben oui tout compte fait)

SOUTH LAKE TAHOE / SIERRA CITY

J’ai passé un moment difficile à South Lake Tahoe. Un moment plein de doutes, de remise en question avec une énorme envie de revenir en France. La fatigue, la démotivation et la peur ont cassé le ressort magique qui alimentait mon projet. « Avec Poupou on va jusqu’au bout » là çà fonctionnait pas trop !

En plus le séjour à South Lake Tahoe n’a pas été de tout repos. C’est une ville qui s’étend presque sur 10 km, le long du lac du même nom (le plus grand lac alpin d’Amérique du Nord). C’est le Arcachon des bourgeois de Sacramento ! En plus comme la ville est à cheval sur la Californie et le Nevada, elle attire les joueurs de casino, les jeux d’argent étant interdits en Californie. Il a fallu que je loue un vélo pour ne pas m’épuiser en déplacements. C’est superbe, mais le BRUIT a été mon pire ennemi, ensuite le manque d’amabilité des gens. Ils n’ont pas de temps à perdre avec un pauvre bougre qui parle mal l’anglais. J’ai surtout eu à faire aux employés de la poste et d’UPS. J’ai renvoyé crampons, piolet, doudoune, boite anti-ours et le matos de Stéphane. Ça m’a pris la journée !!

RENTRERA…RENTRERA PAS…

Après des heures de discussions avec ma moitié, la nécessité de refaire un essai sur le parcours est revenue. Il fallait que je sois sûr de mon choix de retour au bercail. Si je ne retente pas je vais rester avec un goût amer en fond de gorge. J’ai envisagé de voir si je pouvais mettre un trait sur le reste du parcours en North California mais les conditions d’enneigement cette année sont aussi exceptionnelles dans l’Oregon.

Donc je vais repartir au niveau de Echo Lake jusqu’à Sierra City (169km/6jours : moyenne à tenir de 28km/jr), avec la promesse de faire demi-tour et de m’arrêter si je ne le sens pas. D’autant plus que je suis seul ! Décision prise, il a fallu racheter des crampons ! Ce qui s’est avéré être le parcours du combattant : ici les magasins de sports ne vendent que des fringues !

Retour sur le PCT le jeudi 29 juin. Je coupe une route dans 3 jours, ça me laissera le temps de décider de mon « come back » ou non jusqu’au prochain gros obstacle si je continue. Je commence à me faire une raison : cette année parcourir le PCT ne sera pas un long fleuve tranquille et le réaliser dans sa totalité s’avérera très difficile.

En regardant les infos des autres hikers, c’est l’hécatombe ! Beaucoup abandonnent ou quittent pour revenir plus tard sur cette portion de Sierra Nord. En Europe par principe de précaution le chemin aurait été fermé mais on est aux USA et ton choix reste le tien : à toi de l’assumer.

J’ai shunté environ 220 kms de Sierra que je ne reviendrai pas faire.

…RENTRERA PAS !

Je suis arrivé à Sierra City lundi 3 juillet dans l’après midi. Ouais, je sais avec une journée et demi d’avance sur le timing !! J’ai encore fais râler Gene ! Mais ça se confirme : quand je marche seul j’ingurgite les kilomètres. En plus les journées sont longues et belles donc attendre au bivouac jusqu’à la tombée de la nuit me donne la sensation de temps perdu. Je n’arrive pas a me débarrasser de cette mauvaise habitude.

Pour le moral ça va mieux, les 3 premiers jours je me suis un peu contraint et forcé pour avancer et remettre la machine en route. Heureusement je n’ai pas trouvé d’obstacle flippant mais toujours et encore cette snow in monstrous quantity. Là elle ne se transforme pas trop et reste praticable plus longtemps dans la journée, et c’est tant mieux.  Mais je vois rouge devant ce blanc sur des kilomètres et des kilomètres… même mon GPS en a perdu la boussole! Fortunately j’avais des repères visuels (stations de ski, téléphériques, lacs…).

Pour arriver à Sierra City j’ai traversé des forêts de séquoia à perte de vue et le PCT se découvre de son manteau neigeux un peu plus souvent. Est ce que je tiens le bon bout ??? Restons prudents !! Parce que depuis Kennedy Meadows (y a 1 mois) je brasse dans la blanche, j’en suis arrivé à rêver de Los Arelanes et de Santa Pola ! J’ai même plus envie de prendre de photos.

Sinon, Sierra City c’est un bout du monde ! Environ 230 âmes qui vivent surtout du tourisme et ils ne se gênent pas : ça douille ici ! En plus c’est la veille de la fête nationale et plusieurs commerces sont carrément fermés. Je vais pas m’éterniser et reprendre la route demain vers Belden.

Salut à tous ceux qui suivent  le blog et qui prennent des nouvelles auprès de la famille. On me transmet vos messages et je pense régulièrement à vous tous.

Bises.

 

 

5 réflexions sur “SOUTH LAKE TAHOE / SIERRA CITY (peut être…ben oui tout compte fait)

  1. Courage et prends plaisir autant que tu peux. La neige peut rendre le parcours difficile, mais c’est ta tête qui décide si tu prends du plaisir. Alors fonce! Il reste plein de merveilleuses choses à voir!

  2. salut
    sur le commentaire précédent tout est dit: c’est la tête qui décide! ton nouvel essai pour une prise de décision finale me parait la bonne option car après (sauf pépins de santé ou danger important) on regrette d’avoir jeté l’éponge…
    Samedi dernier 64kms en 15h07 avec 30 kms ( niveau mer à un sommet à 2896m) de montée j’ai serré les dents et c’est passé tout juste et j’ai pensé a ton périple
    Bon courage et quand je vois tes photos …profites en encore!! cyrille

  3. GO POUPOU GO!!!
    Je crois que tu as pris la bonne decision – d’aller faire encore un bout pour régler l’affaire dans ta tête!
    Remontes le cheval et le remettre en route!

    Bon courage de l’Italie ou Dave vit la Dolce Vita et porte une barbe hipster aussi 😉

  4. Salut! Merci pour ces récits qui nous permettent de suivre ton périple! Tu as beaucoup de mérite d’être arrivé jusque là avec les conditions climatiques difficiles que tu as rencontrées: vent, pluie, neige et torrents gonflés, tu n’es pas épargné! Profites au maximum de cette aventure unique, tu en rêvais et maintenant tu y es!
    Bon courage pour la suite!
    Amicalement
    Céline

  5. Salut Poupou, quelques soit tes décisions, c’est déjà tellement fou, va ou le vent t’en portera, nous saurons avec toi. couillu le caribou
    Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *